PARLEMENT du CANADA
Accueil Travaux parlementaires Sénateurs et députés Au sujet du Parlement Visitez le Parlement Emplois

Aperçu du travail d’un député

« Je suis d’abord et avant tout un représentant de la population, et je dois rendre des comptes à mes électeurs », soulignait un député. D’autres se perçoivent tantôt comme travaillant pour l’intérêt commun de l’ensemble des Canadiens, ou peut-être avant tout comme des législateurs. D’autres encore insistent sur leur rôle de surveillant du gouvernement ou de joueur sur l’échiquier des partis politiques.

En fait, un député doit s’acquitter de bien des fonctions. Il est notamment législateur, négociateur, ombudsman, analyste des politiques, orateur et diplomate.

De la salle de la Chambre des communes, aux salles de caucus et de comité en passant par les bureaux du Parlement et de circonscription, le député s’acquitte de ces tâches.

À la Chambre

Sous l’œil des caméras de télévision, le député prend place à la Chambre des communes. Au cours des débats, le député tient compte des opinions de ses électeurs, de son caucus, des attachés de recherche du Parlement, des groupes d’intérêt et des milieux régionaux, ainsi que de ses propres convictions. Les débats de la Chambre reflètent donc des points de vue pancanadiens divers. La plupart des débats portent sur des projets de loi au cours desquels les députés peuvent proposer certaines modifications. Les députés peuvent ensuite se prononcer sur ces propositions lors d'un vote.

Lorsqu’un député prend la parole à la Chambre, il peut présenter le point de vue de ses électeurs. Chaque jour, les 45 minutes de la période des questions lui permet d’interroger les membres du Cabinet au sujet des mesures, des politiques et des programmes du gouvernement. Les 15 minutes qui précèdent la période des questions sont réservées aux déclarations des députés qui servent à attirer l’attention sur des sujets d’une importance particulière.

Chambre des communes

Durant la période réservée aux initiatives parlementaires, le député peut présenter un projet de loi ou une motion et, ainsi, attirer l’attention de ses collègues et du public sur certaines questions. (La plupart des projets de loi étudiés à la Chambre émanent toutefois du gouvernement et sont présentés par des ministres.) Les projets de loi d’initiative parlementaire qui sont devenus lois portaient sur des sujets très différents. On compte parmi eux la Loi sur les frais d’utilisation; une modification à l’article du Code Criminel relatif à la propagande haineuse qui inclut l’orientation sexuelle dans la définition des groupes identifiables et des lois qui sont à l’origine du Jour commémoratif de l’Holocauste, de la médaille canadienne du maintien de la paix, de la semaine nationale des dons d’organes, et de la reconnaissance du hockey et de la crosse comme les sports nationaux du Canada. En plus de ses fonctions à la Chambre, le député travaille au sein de comités dans son bureau de circonscription.

Les comités

Le travail parlementaire d’un député est effectué en partie au sein de comités chargés d’étudier et de modifier des projets de loi et d’examiner les plans de dépenses des ministères (appelés budgets des dépenses) et d’autres questions importantes. Le député doit alors être au courant de dossiers souvent complexes et consulter des spécialistes, notamment des hauts fonctionnaires, des particuliers personnellement visés, des groupes d’intérêt, des gens d’affaires, des universitaires et des professionnels tels que des avocats, des comptables et des économistes. Il existe une vingtaine de comités permanents ainsi que des comités spéciaux et législatifs ayant pour mandat d’étudier une question ou un projet de loi particulier. Les comités peuvent siéger de 6 à 40 heures par semaine, et beaucoup de leurs membres sillonnent le pays pour entendre des témoins. Le travail en comité permet au député d’étudier des questions et des mesures législatives de façon plus approfondie qu’il ne serait possible de le faire à la Chambre. Beaucoup de députés siègent à plus d’un comité.

Le caucus

Les réunions du caucus font également partie des activités du député. Le caucus national de chaque parti se réunit à huis clos chaque semaine lorsque la Chambre siège. Les députés et leurs collègues du Sénat y participent pour faire connaître les opinions de leurs électeurs, planifier la stratégie parlementaire et aider à préciser la position du caucus sur les sujets à l’étude à la Chambre. Leur présence à la réunion hebdomadaire du caucus est si importante que la Chambre ne siège pas les mercredis matin afin de leur permettre d’y assister. Le caucus régional de certains partis se réunit également de façon régulière.

Le bureau du Parlement

Durant sa journée de travail, le député a généralement des rencontres avec les médias ainsi qu’avec des électeurs de sa circonscription et des groupes d’intérêt. Il reçoit un budget pour embaucher du personnel qui l’aide à répondre aux questions de ses électeurs, à faire des recherches et à résoudre leurs problèmes. Une multitude de lettres et de messages téléphoniques peuvent s’accumuler sur son bureau sur la Colline. Une députée dit s’en occuper « avant et après les séances à la Chambre, surtout le soir lorsque c’est plus calme et qu’il y a moins de dérangements ».

Le bureau de circonscription

Le député joue auprès de ses électeurs le rôle d’ombudsman, les aidant à se procurer un visa ou un passeport ou à régler des problèmes relatifs à l’immigration, à l’assurance-emploi, à leur pension de retraite ou à l’impôt. Les députés de certaines grandes circonscriptions très peuplées peuvent avoir plus d’un bureau. Le député profite du temps passé dans sa circonscription pour se tenir au courant des opinions et des projets des électeurs et pour les aider à régler leurs problèmes.

Dans sa circonscription, le député a aussi des obligations sociales et politiques. Il doit assister à diverses activités qui vont des célébrations et funérailles à des assemblées publiques et des cérémonies d’ouverture. En outre, il en profite généralement pour aussi rencontrer les médias locaux.

« Il faut aimer les gens et avoir une santé de fer pour répondre aux demandes émanant du bureau de circonscription », a avoué un député en poste depuis nombre d’années.

Du temps pour soi

Les députés essaient, en dépit de cet horaire chargé, de ménager du temps pour eux-mêmes et pour leur famille. Bon nombre d’entre eux ont deux résidences, une dans la capitale nationale et l’autre dans leur circonscription. Pour ceux de la Colombie-Britannique ou de Terre-Neuve le bureau parlementaire est éloigné de leur circonscription et ils peuvent avoir à prendre plusieurs avions et passer des heures en voiture. Le temps passé à voyager d’un endroit à l’autre s'ajoute à un horaire déjà chargé et laisse au député bien peu de vie personnelle.

Une façon de voir les choses

Dans le cadre de son travail, le député doit prendre des décisions concernant des questions qui touchent l’ensemble de la nation, rencontrer de nombreuses personnes ayant des préoccupations diverses et se pencher sur des dossiers complexes « Vous devez avoir confiance dans votre capacité d’améliorer la situation du pays, avoue un député. Lorsque je règle le problème d’un de mes électeurs, je me sens utile, j’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose d’important. »


© Bibliothèque du Parlement

French Logo